Le prix libre c’est quoi?

Posté le .

Pour beaucoup c’est un concept un peu obscur auquel on pense trouver réponse via la question magique «mais heu…les autres, en général… Ils donnent combien?»

Et bien les autres – tout comme toi – sont libres de donner ce que bon leur semble ! Le prix libre vient en opposition au prix xe, inégalitaire, qui impose le même prix à tou·te·s, que l’on soit riche ou pauvre. Son concept est fondé sur l’égalité – chacun.e paie selon ses moyens – et la solidarité – certain·e·s donnent plus, d’autres moins et ainsi on atteint l’équilibre.

Le prix libre demande donc de prendre le temps de la réflexion, car non, il n’est synonyme ni de gratuité, ni de charité. Derrière cette liberté offerte au public reste la réalité économique : par cette participation volontaire on fait vivre des artistes, des technicien.ne.s, des barmen/ maids, etc… mais aussi la culture elle-même, car c’est nous donner les moyens d’investir dans d’autres projets et d’assurer une culture riche et accessible à tou·te·s.

Alors un “bon” prix libre c’est quoi? C’est tout simplement l’équation de “ce que je peux donner” et “ce que je veux donner,” additionnée à l’évaluation de la valeur que je donne à l’événement et au travail des équipes et artistes qui en permettent la réalisation. Et puis, rien n’empêche de réévaluer cette participation en cours de soirée et de donner un peu plus en partant !

De nombreuses expériences ont démontré qu’il est possible de parvenir à faire vivre la culture via cette économie participative. Elle se développe d’ailleurs de plus en plus en ligne notamment via différentes plateformes qui permettent de financer des artistes qui partagent librement leur art.

Loin d’être une utopie c’est une culture que nous nous devons de défendre pour assurer l’accessibilité et la richesse de la vie culturelle.

Alors la prochaine fois que tu seras confronté.e à ce choix, essaie de penser à tout cela. La culture t’en sera reconnaissante!