Bla de Janvier 2019

Posté le .

Voulez-vous?

Commençons par vous présenter nos voeux afin que cette année se déroule sous de bons auspices. Voilà qui est fait! Il en est un que L’Usine se souhaite en sa trentième année d’existence, qui allègerait aussi bien votre venue en nos murs qu’un poids certain sur nos épaules. Celui-ci n’est réalisable qu’avec votre participation et, le cas échéant, mettra du temps à ressembler à une réalité: que nous n’ayons un jour plus besoin de service d’ordre (ou d’accueil selon les terminologies des temps). Les premières années de notre existence, nous avons vécu une longue et belle période où celui-ci n’était pas nécessaire, voire indispensable. Pas de “c’était mieux avant” dans mes propos; quoique… Sans poser de responsabilité ici ou là, la frontière entre vous et nous était si perméable que tou-te-s se sentaient garant-e-s de la bonne atmosphère des soirées, ayant naturellement les sens aux aguets, participant ainsi à la qualité de ces instants partagés. Ces habitudes se sont perdues dans les méandres d’une Cité devenue obsessionnellement propre et sécuritaire, qui a cru bon de nettoyer tout ce qui dépassait un tant soit peu de son cadre étriqué, effaçant ce paysage incroyable et bigarré de squats et de prêts à usage où nous n’étions pas des prestataires s’adressant à des client-e-s mais des hôte-sse-s qui accueillaient des invité-e-s. L’Usine s’est retrouvée brutalement seule à devoir gérer l’ingérable, un raz-de-marée d’orphelin-e-s qui avaient perdu les espaces dans lesquels elles-ils étaient jusqu’alors accueilli-e-s. Nous avons dû, à contre-coeur, nous résoudre à mettre en place des structures qui, même si nous tentons de les rendre au plus proche de nos propos, ne peuvent nous satisfaire. Les années ont passé, les mémoires ont perdu la trace des ces jours plus cléments. Il est temps, aujourd’hui de s’en ressouvenir et de refaire le chemin à l’envers. Et peut-être, si, comme pour nous, tel est votre voeu, celui-ci se réalisera-t-il… Voulez-vous?

Greta Gratos